Dyslexie et proprioception

Dépistage et diagnostic

Dès la maternelle, certains indices devraient éveiller le soupçon d’une possible dyslexie :

  • Par exemple, un enfant qui continue à parler « bébé » trop longtemps.
  • Celui qui ne s’intéresse pas aux jeux portant sur des lettres, la lettre
    « o » que l’on continue à tracer à l’envers.

Les enseignants devraient rapidement alerter le médecin scolaire sur ces anomalies.

Le diagnostic est fait la plupart du temps par un orthophoniste sur prescription du médecin scolaire ou du médecin traitant. Il déterminera les troubles de lecture significatifs selon l’âge de l’enfant. Les exercices orthophoniques sont indispensables, mais de notre expérience, se révèlent plus efficaces s’ils sont associés à une amélioration de la proprioception de l’enfant.

Selon la vitesse de lecture et les fautes de syllabes, les reprises, les sautes de lignes, on peut évaluer le retard dans le temps d’apprentissage.

Plus la prise en charge est retardée, plus il sera long de rattraper les retards cognitifs.

Aggrandir la taille du texte

Réduire la taille du texte