La prise en charge thérapeutique

Le protocole type

Le protocole médical a été élaboré à partir du diagnostic d’un syndrome de déficience posturale et à sa prise en charge dans le temps. Le suivi régulier des critères d’évaluation est rigoureux.

De manière générale, les patients qui consultent chez Prodys ont au préalable été diagnostiqués dyslexiques, dysorthographiques, dyscalculiques, ou ont un autre trouble d’apprentissage. L’évaluation au sein du Centre consiste à rechercher un S.D.P. et ses manifestations, notamment cognitives.

Nous proposons un traitement thérapeutique de complément à des patients ayant en général suivi des séances d’orthophonie. Seuls les patients dont le diagnostic de S.D.P. est confirmé à l’issue de la 1ère consultation se voient proposer d’entrer dans le protocole médical.

Un traitement est alors instauré et le suivi de l’évolution est fait au sein de consultations périodiques au cours desquelles un questionnaire d’évaluation est systématiquement rempli.

Le protocole regroupe 7 à 10 consultations sur environ 3 ans. Le premier rendez-vous sert à poser le diagnostic et à mettre en route le traitement. Après 5 semaines, le second rendez-vous permet le contrôle de la mise en œuvre de la thérapeutique. Les autres rendez-vous de suivi permettent d’ajuster le traitement et à collecter des résultats.

Le traitement est adapté à chaque patient, la méthode repose sur les trois éléments suivants dont le meilleur compromis est adopté et évalué :

  • I. Les prismes posturaux : ils agissent en modifiant les influx proprioceptifs des muscles oculo-moteurs et en stimulant la rétine périphérique, notamment le système magnocellulaire, sensible aux variations de contraste et de mouvement. Ils ne provoquent pas de mouvement oculaire. Ils sont actifs chez l’amblyope. Leur puissance est très faible et est définie en fonction du degré d’asymétrie du tonus musculaire cervico-céphalique. Ils sont inclus dans la correction optique habituelle. Les critères de montage des lunettes indiqués aux Opticiens sont précis. Les lunettes prismées doivent être portées en permanence.
  • II. Les orthèses de posture sont fabriquées sur mesure directement au sein du centre après évaluation posturale. Elles permettent de modifier les influx proprioceptifs des capteurs podaux sensibles à la pression, directement liés aux capteurs articulaires de la cheville et du pied. Elles sont glissées dans les chaussures dont les semelles doivent être suffisamment fines et portées en permanence. Prismes et semelles agissent ensemble sur le tonus musculaire de tout le corps et assurent une symétrisation de la posture. Une meilleure cohérence proprioceptive assure un bon équilibre du système postural d’aplomb.
  • III. Des exercices de reprogrammation du système postural : Ils consistent en des exercices quotidiens et réguliers durant environ 15 mn. La respiration profonde abdominale en position verticale et horizontale permet un relâchement diaphragmatique, une augmentation de la capacité respiratoire et une meilleure oxygénation tissulaire. Le développement du pas au cours de la marche assure une meilleure perception plantaire. La position d’endormissement semi-ventrale et latérale de sécurité sans oreillers assure un bon relâchement musculaire et favorise la récupération. Enfin l’aménagement du poste de travail, en classe et à domicile avec plan incliné et cale pieds permet une position ergonomique nécessaire au rééquilibrage postural.

Des traitements complémentaires, essentiellement de nature ostéopathique et/ou agissant sur le capteur manducateur sont parfois nécessaires.

Aggrandir la taille du texte

Réduire la taille du texte