La prise en charge thérapeutique

Programme de traitement dans le temps

1ère étape : la confirmation du diagnostic

La première séance est la plus longue. Elle dure une demi-journée et comporte 5 consultations spécialisées dont l’apprentissage des exercices posturaux.

La consultation débute par un contrôle de l’état général. Elle continue par un examen ophtalmologique de l’oeil et de la fonction des muscles oculaires. Elle se poursuit par une évaluation des contractures musculaires de l’organisme, un contrôle de l’appui podal et de la surface plantaire, et une appréciation des erreurs de localisation spatiale. L’ensemble de ces examens aboutit au typage sémiologique du S.D.P.

A l’issue de cette séance, si le diagnostic de S.D.P. est posé, l’enfant repart avec une prescription de lunettes à faire réaliser chez un opticien selon un cahier des charges strict, une paire de semelles posturales faites sur mesure, ainsi qu’un programme d’exercices.

Des courriers d’information sont adressés par l’équipe médicale du Centre à l’attention des enseignants, du médecin traitant, de l'orthophoniste et de l’opticien, pour les informer de la nature du traitement et les associer à la prise en charge.

En revanche, si le patient est dyslexique mais ne souffre pas d’un S.D.P., il ne rentrera probablement pas dans le protocole médical. Prodys ne contraint jamais un patient à suivre un traitement inadapté à son cas.

2ème étape : Évaluation et suivi du traitement

Cinq à six semaines plus tard, un examen de contrôle a lieu afin de vérifier la qualité et le bon réglage des lunettes prismées et la bonne assimilation des exercices de reprogrammation posturale. Les podologues peuvent aussi modifier les semelles selon les évolutions constatées depuis la 1ère séance.

Étapes suivantes

Par la suite, chaque patient suit un programme personnalisé. Les consultations permettent d’évaluer l’évolution des progrès, de vérifier que les exercices sont effectués selon le protocole médical, de contrôler le réglage des lunettes et des semelles, de travailler sur les postures et de contrôler que l'organisme réagit bien au traitement.

Les autres consultations assurent également un partenariat dans le temps avec l'orthophoniste, les enseignants, le médecin traitant ou un autre thérapeute s’il y a lieu.

Les séances d’orthophonie peuvent être suivies en parallèle jusqu’à la reprise d’un niveau normal de lecture. La situation se débloque d’ordinaire et redonne courage au patient, aux parents et au soignant.

Très peu de suivi est nécessaire si le patient observe bien la thérapeutique.

Aggrandir la taille du texte

Réduire la taille du texte